Portes: 20h30 | Entrée côté Rhône
Prélocs: 20.- | Sur place: 25.- | Membres: 17.-

BILLETTERIE


GAYE SU AKYOL – Turkish surf psychedelia / TUR

InstagramYouTubeBandcamp 

Courage, bravoure, audace. Tels sont les mots d’ordre qui ont guidé Gaye Su Akyol lors de la création de son dernier album, « Anadolu Ejderi » (qui se traduit du turc par « Dragon Anatolien »). L’artiste nous propulse dans univers psychédélique et folk, où résonnent des accords de surf music et de rock occidental des années 90. Un univers où l’héroïne de la musique anatolienne Selda Bağcan côtoye Kurt Cobain. Dans cet album, tout respire le feu. Les paroles offrent une exploration risquée et captivante dans la politique de la Turquie d’aujourd’hui. « Dans un climat politique où l’engagement d’une femme à l’égard de sa passion, de ses amours, de son identité sexuelle est déjà un acte révolutionnaire en soi, elle est profondément passionnée et peut exprimer son amour librement », note Akyol. « C’est la chose la plus libératrice que j’aie jamais accomplie », observe-t-elle. « Les paroles, les chansons, c’est de la musique que j’ai besoin d’entendre. C’est un manifeste : je reviens au rock’n’roll, fusionné avec le post-punk, le stoner rock, le psychédélisme turc, le sang, la sueur et des larmes, le tout entouré de troupeaux de chevaux sauvages. C’est une mission temporelle. Elle vous emmène là où vous voulez aller ». Le Dragon Anatolien se lève, s’inspire d’anciennes gloires et regarde vers l’extérieur. Cela se voit dans l’instrumentation, qui tisse des liens plus étroits entre le passé et le présent de la Turquie. La guitare rock, la basse et le trio de batterie sont désormais accompagnés d’instruments traditionnels tels que le violon, l’oud, le cümbüş, le sazbüş, le baglama électro, le cümbüş, le sazbüş. Véritable incarnation du voyage musical et philosophique de l’artiste, le résultat est enchanteur.


Les mineurs de moins de 16 ans doivent obligatoirement être accompagnés par leur tuteur légal : parents ou tuteur légal.